Utiliser la psychologie du développement cognitif en classe

Publié le 19 janvier, 2024

Introduction

Notre professeur de troisième année, Andi, commence un cours sur les reptiles. Voyons comment elle va.

‘Bonjour à toute la classe! Qu’est-ce qu’un reptile? Personne? Qu’est-ce qu’un reptile?

Euh-oh. Il semble qu’Andi pourrait à nouveau avoir besoin de notre aide ! Elle semble ne pas comprendre la façon dont ses élèves traitent les nouvelles informations. Aidons-la en lui expliquant les principales hypothèses de la psychologie du développement cognitif en classe.

Pour débloquer cette leçon, vous devez être membre d’


Arrière-plan

Le développement cognitif est la branche de la psychologie qui aborde l’apprentissage par le traitement de l’information, le raisonnement et la mémoire. Avant d’aller de l’avant, définissons le traitement de l’information. Le traitement de l’information est la perspective théorique de la psychologie qui se concentre sur la manière dont les apprenants réfléchissent et traitent les nouvelles informations.

L’étude de ces états mentaux internes permet aux psychologues cognitifs de connaître la manière dont les informations sont perçues, traitées, stockées et récupérées. Les informations obtenues grâce à la recherche sur le développement cognitif sont ensuite utilisées en classe pour aider les enseignants à comprendre comment un enfant apprend et comment rendre l’enseignement plus efficace.



Donner trop d’informations sur un sujet peut submerger les étudiants
Exemple de surcharge d'informations sur un reptile

Les hypothèses de base de la psychologie cognitive guident les implications pédagogiques pour la classe. Aidons Andi à comprendre ces hypothèses et à les appliquer à sa leçon.

Premièrement, les processus cognitifs de l’apprenant influencent la nature de ce qui est appris. Les gens apprennent plus facilement de nouvelles informations lorsqu’ils peuvent les relier à quelque chose qu’ils connaissent déjà. Les enseignants doivent réfléchir à ce qu’ils veulent que leurs élèves apprennent et également à la manière dont ils peuvent l’apprendre le plus efficacement possible. Voyons Andi mettre cette hypothèse en pratique.

« D’accord, la classe, nous allons en apprendre davantage sur les reptiles aujourd’hui. Les reptiles ressemblent aux autres animaux que nous avons étudiés, mais ils présentent également des caractéristiques distinctives différentes. Qui peut me donner des exemples de reptiles?

Bon travail, Andi. En expliquant aux élèves que les reptiles sont comme les autres animaux, ils peuvent commencer à insérer le mot « reptile » dans le schéma organisationnel animal au lieu de ne pas comprendre comment le nouveau mot s’intègre dans leurs connaissances existantes.

Andi allait si bien. Nous devons continuer à l’aider ! La deuxième hypothèse explique que les gens sont sélectifs quant à ce qu’ils traitent et apprennent. Lorsque les apprenants sont bombardés d’informations, telles que du texte, des images, des sons et des distractions, ils ne peuvent généralement gérer qu’une petite fraction de l’information à la fois. Il est donc important d’être sélectif dans ce qu’ils traitent. Les enseignants doivent aider leurs élèves à identifier les choses les plus importantes à apprendre et à comprendre pourquoi ces choses constituent des faits et des concepts importants.

« D’accord, classe, les reptiles ont quelques caractéristiques qui les rendent tout à fait uniques. Premièrement, ils ont le sang froid, et deuxièmement, ils sont couverts d’écailles.

Très bien, Andi. En soulignant les faits les plus importants, les élèves savent sur quoi ils doivent concentrer leur attention.


Les gens sont sélectifs quant à ce qu’ils apprennent lorsqu’ils sont bombardés de faits ou d’images
Traitement des informations

Notre troisième hypothèse explique que le sens est construit par l’apprenant, plutôt que dérivé directement de l’environnement. Les apprenants prennent de nombreuses informations distinctes et les utilisent pour créer une compréhension ou une interprétation du monde qui les entoure. C’est ce qu’on appelle la construction. Afin d’encourager le développement cognitif, les enseignants doivent proposer des expériences qui aideront les élèves à rassembler les concepts individuels afin de créer une idée ou un concept global.

« Classe, vous faites un excellent travail. Maintenant, j’aimerais que vous réfléchissiez aux caractéristiques d’un reptile et que vous dessiniez votre reptile préféré dans son environnement.

Andi a fini de parler des reptiles à la classe. Désormais, elle leur laisse le temps de dessiner les reptiles et leur environnement. À la fin, chaque enfant peut montrer son dessin et expliquer pourquoi il a dessiné ce reptile en particulier et ce qui est particulier à propos de son habitat. Cela permettra aux élèves de prendre les nombreuses informations distinctes sur les reptiles et d’en créer une compréhension globale.

Ensuite, les connaissances et croyances antérieures jouent un rôle majeur dans les significations que les gens construisent. En classe, différentes personnes apprennent des choses différentes, même si elles entendent toutes les mêmes informations de la part de l’enseignant. En effet, ils disposent de différents corpus de connaissances et de croyances sur lesquels s’appuyer lorsqu’ils interprètent de nouvelles informations et de nouveaux événements. Les étudiants ont leur propre histoire distincte et ils sont susceptibles de venir d’une grande variété de quartiers et d’horizons culturels.

Enfin, les apprenants sont activement impliqués dans leur propre apprentissage. Les psychologues ne croient pas que les gens absorbent simplement les connaissances de leur environnement. Au contraire, les apprenants sont et, en fait, doivent être des participants actifs à leur propre apprentissage. Les enseignants doivent planifier des activités qui amènent les élèves à réfléchir activement aux idées et aux concepts présentés.

Il est temps pour Andi de terminer sa leçon et de donner ses devoirs.

« Classe, vous avez fait un travail merveilleux aujourd’hui. Pour les devoirs, j’aimerais que vous continuiez à réfléchir à ce que nous avons appris et à choisir un environnement dans lequel un reptile ne voudrait pas vivre. Soyez prêt à expliquer pourquoi il serait malheureux dans cet environnement pour le cours de demain.

Excellent travail, Andi. Vous avez fourni une leçon qui intègre les hypothèses de base du développement cognitif et votre classe a acquis de nouvelles connaissances de manière efficace.


Donc, en résumé, au cours de cette leçon, nous avons aidé Andi à découvrir les hypothèses de base qui sous-tendent la psychologie du développement cognitif en classe. Afin de transmettre efficacement de nouveaux concepts et idées, les enseignants doivent relier les nouvelles informations aux connaissances existantes. Les enseignants devraient également souligner quelques éléments d’information sur lesquels se concentrer, au lieu de bombarder les élèves avec des tonnes d’informations à la fois. Les enseignants doivent se rappeler que les apprenants construisent leur propre signification des nouvelles connaissances à travers des activités qui aident à relier tous les éléments de connaissances individuels en un tout significatif. En outre, les connaissances antérieures et les antécédents de l’apprenant jouent un rôle dans la manière dont il traite les nouvelles informations. Enfin, les apprenants doivent être activement impliqués dans leur apprentissage et ne pas simplement absorber les connaissances enseignées par un enseignant.


Après avoir regardé cette leçon, vous devriez être capable de :

  • Définir le développement cognitif et le traitement de l’information
  • Paraphraser les hypothèses de base de la psychologie cognitive et expliquer comment les appliquer en classe


Articles Similaires