l’environnement prénatal: Définition, impact et dangers

Publié le 9 décembre, 2023

Définition prénatale

La définition du prénatal est avant la naissance ou pendant la grossesse. Prénatal peut faire référence au développement du fœtus dans le ventre de la mère ou aux soins que reçoit une mère tout au long de sa grossesse. Le développement prénatal peut être défini comme les étapes de croissance qui se déroulent depuis la conception jusqu’à l’accouchement. Les soins prénatals peuvent être définis comme les soins de santé qu’une mère reçoit tout au long de sa grossesse. Les soins prénatals sont importants car ils peuvent aider à prévenir les complications liées à la grossesse, assurant ainsi la sécurité de la mère et du bébé.

Environnement prénatal

Les humains sont des mammifères. Nous avons tous appris cela à l’école primaire. Nous avons également appris qu’en tant que mammifère, nous donnons naissance à des enfants vivants plutôt que de pondre un œuf. Une partie de la raison pour laquelle l’enfant se développe à l’intérieur de la mère est de le protéger des dommages causés par l’environnement extérieur. Cela signifie que l’enfant en développement est protégé de tous les dangers environnementaux indésirables, n’est-ce pas ?

L’environnement à l’intérieur de l’utérus, dans lequel se développe l’enfant à naître, est appelé environnement prénatal . À l’intérieur de l’utérus, l’embryon et le fœtus en développement sont protégés. L’enfant à naître reçoit de la mère tout ce dont il a besoin, y compris les nutriments qui le maintiennent en bonne santé. Le placenta est un organe temporaire qui relie la mère et le fœtus.

Le placenta s’attache à l’utérus de la mère et à l’enfant à naître par le cordon ombilical. Il transfère l’oxygène et les nutriments de la mère au fœtus et permet d’éliminer les déchets du fœtus. Cela ressemble à un environnement plutôt protégé pour un enfant à naître. Reprenons notre question. « L’enfant en développement est-il protégé de tous les risques environnementaux indésirables ? »

Malheureusement, la réponse à cette question est non. Jusque dans les années 1960, on croyait que le placenta agissait également comme un filtre, empêchant tout élément indésirable ou nocif d’affecter le bébé. Nous savons maintenant que des substances potentiellement nocives peuvent traverser le placenta et être transférées de la mère à l’enfant en développement. Si l’environnement prénatal protège l’embryon et le fœtus d’un grand nombre de dangers, il ne peut pas protéger l’enfant à naître de tout ce avec quoi la mère entre en contact.

Environnement prénatal

L’ environnement prénatal fait référence à l’environnement à l’intérieur de l’utérus où se développe le bébé à naître. L’ utérus protège l’embryon ou le fœtus en croissance des éléments nocifs présents dans le corps de la mère. Pendant la grossesse, le placenta se développe, qui est un organe temporaire qui relie la mère et le fœtus en développement. Le placenta se développe à l’intérieur de l’utérus et se fixe sur le côté, le dessus, l’avant ou l’arrière de la paroi utérine.

La fonction principale du placenta est de permettre aux nutriments et à l’oxygène d’être filtrés du sang de la mère et de les transmettre au fœtus. Le placenta filtre également les substances nocives du sang de la mère ainsi que du sang du fœtus. Le placenta s’attache au fœtus par le cordon ombilical. Le cordon ombilical est une structure en forme de paille qui transporte les nutriments et l’oxygène du placenta au fœtus, puis évacue les déchets. Après la naissance de l’enfant, le placenta est expulsé du corps car il n’est plus nécessaire.

Risques pendant le développement prénatal

Bien que le placenta agisse comme un filtre, il ne peut pas protéger l’enfant à naître de tout ce que la mère consomme ou rencontre. Des éléments dangereux peuvent encore traverser le placenta et être transférés au fœtus en développement, causant ainsi des dommages au fœtus. Les dangers au cours du développement prénatal peuvent impliquer l’alcool, le tabac et les drogues.

La consommation d’alcool pendant la grossesse peut être très dangereuse pour le développement du fœtus. L’alcool peut passer de la mère au fœtus par le cordon ombilical. La consommation d’alcool au cours des trois premiers mois de la grossesse peut provoquer des anomalies du visage, ainsi que des problèmes de croissance et du système nerveux central. De plus, la consommation d’alcool pendant la grossesse peut provoquer une fausse couche ou une mortinatalité. De plus, la consommation d’alcool pendant la grossesse peut entraîner un syndrome d’alcoolisme fœtal . Le syndrome d’alcoolisme fœtal fait référence à des anomalies congénitales ou à des anomalies résultant de la consommation d’alcool pendant la grossesse. Les malformations congénitales peuvent inclure des caractéristiques physiques anormales, un faible poids corporel, des difficultés d’apprentissage, un comportement hyperactif, des problèmes de vision ou d’audition, un faible QI ou certains troubles organiques.

La consommation de tabac pendant la grossesse est également nocive pour le développement du fœtus. La consommation de tabac peut entraîner un faible poids à la naissance et endommager les poumons du nourrisson en développement, ce qui peut entraîner des problèmes respiratoires après la naissance. Cela peut également provoquer des malformations congénitales, telles qu’une fente labiale ou des anomalies des membres. De plus, la consommation de tabac peut provoquer une naissance prématurée, ce qui peut présenter un autre ensemble de problèmes. La naissance prématurée est associée à un faible poids à la naissance, à des difficultés à s’alimenter, à des problèmes respiratoires et à des retards de développement.

Un autre danger au cours du développement prénatal est la consommation de drogues. La consommation de drogues peut inclure des drogues illégales ou des drogues en vente libre, qui peuvent toutes avoir un effet négatif sur le développement du fœtus. La consommation de drogues peut provoquer une naissance prématurée, une mortinatalité et un faible poids à la naissance. Il a été constaté que les drogues, comme la marijuana, peuvent causer des problèmes de comportement et de mémoire dès le début de la vie d’un enfant. Il a également été constaté que la consommation de cocaïne peut entraîner des problèmes à long terme. Par exemple, une mère qui consomme de la cocaïne expose son fœtus à des problèmes physiques et mentaux, notamment des difficultés d’apprentissage, des difficultés à traiter l’information et une incapacité à prêter attention. De plus, la cocaïne peut provoquer un accident vasculaire cérébral, des lésions cérébrales ou même la mort du fœtus à naître. Les mères qui consomment de la cocaïne ou des méthamphétamines au début de leur grossesse exposent leur fœtus à un risque de fausse couche. La consommation de drogues peut même exposer le fœtus au risque de naître avec une dépendance.

Les médicaments en vente libre peuvent également avoir un effet négatif sur le développement du fœtus. Un tératogène est une substance connue pour potentiellement provoquer des malformations congénitales ou mettre fin à une grossesse. L’utilisation de tout médicament tératogène connu doit être évitée pendant la grossesse. Des exemples de médicaments tératogènes comprennent les anticonvulsivants, les anticoagulants, les hypocholestérolémiants et les médicaments contre l’hypertension. Certains médicaments peuvent être nocifs dès dix à quatorze jours après la conception ; par conséquent, il est recommandé d’arrêter l’utilisation de certains médicaments avant de devenir enceinte.

Impacts environnementaux sur le développement prénatal

Il existe divers impacts environnementaux sur le développement prénatal. Certaines maladies et infections maternelles peuvent nuire au développement du fœtus à naître. Par exemple, si une femme développe la rubéole au début de sa grossesse, son enfant à naître peut courir un risque accru de cécité, de lésions cérébrales et d’anomalies cardiaques. La listériose est une infection bactérienne qui peut être transmise de la mère au fœtus et provoquer une fausse couche, un accouchement prématuré ou une mortinatalité. D’autres maladies pouvant nuire au fœtus à naître comprennent la varicelle, la syphilis, la toxoplasmose et l’infection par le virus de l’herpès simplex.

Les risques environnementaux, tels que l’exposition aux radiations, au mercure, au plomb, au monoxyde de carbone ou à d’autres polluants, peuvent également nuire au développement prénatal. Les polluants peuvent potentiellement provoquer une naissance prématurée, un faible poids à la naissance et une mortinatalité. L’exposition à des polluants peut augmenter le risque que le fœtus développe des problèmes respiratoires à long terme, tels que l’asthme.

Comment prévenir les dangers environnementaux

L’un des moyens les plus efficaces de réduire les malformations congénitales et de prévenir les dangers environnementaux consiste à prodiguer des soins prénatals appropriés . Pendant les soins prénatals, une mère peut demander à un prestataire de soins de santé quelles choses peuvent être nocives pour l’enfant à naître et que faire si l’enfant à naître est exposé à quelque chose de nocif. Les soins prénatals surveillent également l’évolution de la grossesse d’une femme. Une autre façon de prévenir les malformations congénitales consiste à éviter le stress de contrainte prénatale (SRP), qui est l’exposition d’une future mère à des facteurs de stress causés par l’environnement. Il a été constaté que le PRS peut nuire au développement du cerveau du fœtus, entraînant des troubles comportementaux ou mentaux. En plus des soins prénatals, une future mère peut prendre de nombreuses mesures pour prévenir les dangers environnementaux, notamment :

  • Prendre des vitamines prénatales
  • Éviter les aliments crus
  • Limiter la caféine
  • Éviter l’alcool, le tabac et les drogues illégales
  • Éviter les médicaments tératogènes
  • Éviter l’exposition aux polluants toxiques

Résumé de la leçon

Prénatal fait référence à avant la naissance ou pendant la grossesse et peut inclure le développement prénatal ou les soins prénatals. Le développement prénatal correspond aux étapes de croissance qui se déroulent depuis la conception jusqu’à l’accouchement. Les soins prénatals sont les soins de santé qu’une mère reçoit tout au long de sa grossesse. L’ environnement prénatal est l’environnement à l’intérieur de l’ utérus où se développe le bébé à naître. La fonction principale de l’environnement prénatal est de protéger le fœtus des dangers extérieurs. Le placenta s’attache à l’utérus de la mère et au fœtus à naître par le cordon ombilical . Il fournit des nutriments et de l’oxygène au fœtus en développement et élimine les déchets du fœtus.

Bien que le placenta agisse comme un filtre, des substances potentiellement nocives peuvent traverser le placenta et être transférées de la mère à l’enfant en développement. Les dangers au cours du développement prénatal peuvent impliquer l’alcool , le tabac et les drogues . La consommation d’alcool pendant la grossesse peut provoquer le syndrome d’alcoolisme fœtal . Les médicaments en vente libre peuvent également nuire au fœtus à naître. Un tératogène est une substance connue pour potentiellement provoquer des malformations congénitales ou mettre fin à une grossesse. Les soins prénatals constituent l’un des moyens les plus efficaces de réduire les malformations congénitales. Les soins prénatals surveillent l’évolution de la grossesse d’une femme et permettent à la future mère de demander à un prestataire de soins de santé quelles choses peuvent être nocives pour l’enfant à naître et que faire si l’enfant à naître est exposé à quelque chose de nocif.

Consommation de drogues, d’alcool et de tabac

Il existe de nombreux dangers potentiels pour le développement prénatal d’un enfant à naître. Bon nombre de ces dangers potentiels sont liés à la consommation de drogues, d’alcool ou de tabac. L’alcool, par exemple, peut rapidement traverser le placenta et pénétrer dans le sang de l’enfant à naître aux mêmes niveaux que celui de la mère. Les femmes qui boivent de l’alcool pendant la grossesse exposent leur enfant au syndrome d’alcoolisme fœtal . Il s’agit d’un ensemble de malformations congénitales et de handicaps liés à la consommation d’alcool pendant la grossesse.

La consommation de tabac pendant la grossesse peut entraîner un faible poids à la naissance et a été associée à des taux plus élevés de problèmes respiratoires chez les enfants. Il est conseillé aux femmes qui fument d’arrêter si elles découvrent qu’elles sont enceintes ou tentent de le devenir. La consommation de drogues illégales peut susciter diverses inquiétudes pour la santé d’un enfant à naître. Le développement prénatal peut être ralenti, des malformations congénitales ou la mort de l’enfant à naître peuvent survenir, et le risque d’accouchement prématuré est plus élevé. De plus, un enfant peut même naître avec une dépendance.

Il peut sembler évident que la consommation de drogues illégales peut être nocive pour le fœtus, mais les médicaments achetés en magasin ou sur ordonnance peuvent également constituer un danger. Un soignant peut aider à déterminer les bienfaits d’un médicament et s’il est supérieur au risque qu’il peut présenter pour l’enfant à naître. L’utilisation de tout médicament tératogène connu doit être évitée pendant la grossesse. Un tératogène est une substance connue pour potentiellement provoquer une anomalie congénitale ou mettre fin à une grossesse.

Vous vous souvenez quand nous avons mentionné qu’avant les années 1960, on croyait que le placenta protégeait l’enfant en développement des substances nocives ? L’utilisation courante du médicament sur ordonnance Thalidomide (contre les nausées matinales pendant la grossesse) a changé cette idée. Un grand nombre de nourrissons présentant des malformations congénitales sont nés de femmes ayant reçu ce médicament pendant leur grossesse. C’est pour cette raison que nous savons désormais que les médicaments peuvent avoir des effets néfastes sur l’environnement prénatal.

Maladie et environnement

Les maladies maternelles et les préoccupations environnementales sont également des facteurs qui peuvent nuire au développement prénatal. Les maladies et infections maternelles peuvent produire des défauts. Le développement prénatal peut être affecté par des facteurs tels que l’incompatibilité du facteur Rh, l’hypertension artérielle, le diabète, la rubéole et certaines maladies sexuellement transmissibles. Les effets que pourraient avoir les maladies maternelles dépendent du stade de développement prénatal auquel elles surviennent et de la durée de la maladie.

Un embryon ou un fœtus peut également être mis en danger par d’autres dangers environnementaux. Les radiations, le mercure, le plomb, le monoxyde de carbone ou les polluants tels que les déchets toxiques peuvent mettre en danger le développement prénatal.

Soins prénatals

L’une des raisons pour lesquelles des soins prénatals appropriés sont importants est qu’ils peuvent réduire considérablement le risque de dangers pour l’environnement prénatal. Un professionnel de la santé peut donner des conseils sur ce qui pourrait être nocif pour un enfant à naître ou sur ce qu’il faut faire si l’enfant à naître a pu être exposé à quelque chose de nocif au cours de son développement. Ceci est important si une femme souhaite donner naissance à un bébé en bonne santé. Les soins prénatals prodigués par un prestataire de soins de santé surveillent également l’évolution de la grossesse d’une femme. Ces soins permettent de détecter tout problème potentiel le plus rapidement possible et de gérer tout problème pouvant survenir.

Résumé de la leçon

Comme tous les mammifères, les bébés humains se développent à l’intérieur de leur mère. L’environnement à l’intérieur de l’utérus, dans lequel se développe l’enfant à naître, est appelé environnement prénatal . La mère et le fœtus sont reliés par un organe temporaire appelé placenta. Il s’attache à l’utérus de la mère et à l’enfant à naître par le cordon ombilical. Il transfère l’oxygène et les nutriments de la mère au fœtus, tout en permettant à ce dernier d’éliminer les déchets. À l’intérieur de l’utérus, l’enfant à naître est protégé, mais des substances nocives peuvent néanmoins traverser le placenta et causer des dommages.

Il existe de nombreux dangers potentiels pour le développement prénatal d’un enfant à naître. Bon nombre de ces dangers potentiels sont liés à la consommation de drogues, d’alcool ou de tabac. Un exemple est le syndrome d’alcoolisme foetal. Les maladies maternelles et les préoccupations environnementales, telles que l’exposition aux radiations, constituent également des dangers. Des soins prénatals appropriés peuvent réduire considérablement le risque de dangers pour l’environnement prénatal.

Résultats d’apprentissage

À la fin de cette leçon vidéo, vous devriez être capable d’accomplir les tâches suivantes :

  • Énumérer les dangers possibles pour la santé d’un enfant à naître
  • Comprendre les limites du placenta dans la protection d’un bébé dans l’environnement prénatal
  • Montrer à quel point les soins prénatals sont essentiels à la bonne santé d’un bébé

Articles Similaires