Gérer des parents difficiles en tant qu’enseignant

Publié le 19 janvier, 2024

Parents difficiles

Mme Perrin est une enseignante de cinquième année qui croit fermement que la communication avec les parents fait partie de ce qui a fait sa réussite. Elle sait que les élèves bénéficient de la façon dont elle communique ouvertement avec leurs parents sur leurs forces, leurs besoins et leurs défis. Elle sait également que les parents apprécient son ouverture sur son programme et son style. Pourtant, chaque année, il y a quelques parents que Mme Perrin trouve en difficulté. Parfois, ces parents critiquent son travail. D’autres fois, ils se désintéressent ou ne s’impliquent pas dans l’éducation de leurs enfants, à un degré préjudiciable. Certains pourraient même devenir hostiles à un niveau qui semble personnel. De temps en temps, Mme Perrin se demande pourquoi elle s’embête à traiter avec ces parents. Pourtant, elle sait que si elle trouve certains parents difficiles, leurs propres enfants pourraient également les trouver difficiles. Cela rend la responsabilité de Mme Perrin en tant qu’enseignante encore plus grande, mais elle sait que si elle parvient à établir une bonne relation, ou du moins civilisée et empreinte de confiance, avec un parent difficile, elle aidera potentiellement son enfant et sa famille tout au long du reste. du parcours scolaire de l’élève.

Pour débloquer cette leçon, vous devez être membre d’


Utiliser la mentalisation

Une stratégie que Mme Perrin a trouvée particulièrement importante pour traiter avec des parents difficiles est appelée mentalisation. La mentalisation signifie travailler dur pour comprendre l’expérience émotionnelle, intellectuelle et interne d’une autre personne, même lorsque cela représente un défi. Par exemple, Mme Perrin a utilisé avec succès la mentalisation avec un parent qui ne se présentait jamais aux réunions, même lorsque son enfant était clairement en difficulté. Le parent s’est ensuite plaint au directeur que Mme Perrin s’était montrée insistante et injuste envers son enfant. Mme Perrin était blessée et en colère, mais elle s’est ensuite concentrée sur se mettre à la place du parent. Mme Perrin a pensé à quel point il doit être difficile de voir votre enfant en difficulté et à quel point il peut être facile de blâmer l’enseignant, surtout lorsque vous vous sentez surmené, impuissant à aider votre enfant et que votre parcours scolaire est compliqué. Mme Perrin est devenue plus empathique envers le parent difficile et a commencé à lui proposer des moyens de la soutenir, elle et son enfant, plutôt que de demander des rencontres. Finalement, le parent est venu et a apprécié tous les efforts de Mme Perrin. La mentalisation n’est pas toujours facile, mais elle peut grandement contribuer à rendre les personnes difficiles plus faciles à gérer.


Mme Perrin a également appris qu’un parent qui lui paraît très difficile peut ne pas paraître difficile à ses collègues, et vice versa. Elle sait que chaque enseignant a certains déclencheurs ou comportements chez les parents qui les rendent particulièrement difficiles à gérer. Ces déclencheurs sont souvent ancrés dans l’histoire personnelle, la personnalité et les expériences de l’enseignant. Mme Perrin comprend qu’elle a du mal à composer avec des parents très critiques envers leurs enfants. C’est parce que ses propres parents étaient très critiques à son égard. En comparaison, certains collègues de Mme Perrin ont davantage de difficultés avec les parents qui pensent que leurs enfants sont déraisonnablement géniaux. Maintenant que Mme Perrin sait quels déclencheurs il faut surveiller, elle est mieux équipée pour reconnaître les comportements difficiles chez les parents comme des traits de personnalité auxquels elle peut faire face dans le contexte de la relation. Elle peut séparer ses propres expériences de celles de ses élèves et réfléchir à la meilleure façon d’avancer, plutôt que de toujours réagir avec émotion.


Mme Perrin constate également que la communication avec tous les parents, mais particulièrement avec les plus difficiles, fonctionne mieux lorsque les enseignants établissent et utilisent des systèmes de manière cohérente. Par exemple, les parents de sa classe savent qu’ils peuvent s’attendre à :

  • Des newsletters bihebdomadaires qui rendent compte du programme et d’événements spécifiques
  • Notes à la maison au moins deux semaines avant toute sortie scolaire ou célébration spéciale
  • Appels téléphoniques, courriels ou réunions pour discuter de problèmes académiques et comportementaux inquiétants
  • Commentaires sur les devoirs hebdomadaires
  • Rapports d’avancement trois fois par an
  • Notes d’éloge pour discuter d’un comportement ou d’une performance exemplaire

Mme Perrin constate également que les parents aiment savoir ce qu’elle attend d’eux en termes de communication. Par exemple, elle leur demande de ne pas l’approcher le matin pendant l’heure d’arrivée chargée. Les parents difficiles peuvent être apaisés lorsqu’ils constatent que tout le monde est tenu aux mêmes normes.


Enfin, Mme Perrin comprend qu’il existe certaines situations impliquant des parents difficiles que les enseignants ne peuvent gérer seuls. C’est une chose lorsqu’un parent critique son enfant, mais c’en est une autre lorsqu’il soupçonne de véritables abus ou négligences émotionnels, physiques ou sexuels. Dans ces cas-là, Mme Perrin sait que ce n’est pas à elle de s’occuper du parent difficile dans sa classe. En tant que journaliste mandatée, il lui incombe plutôt de discuter de la situation avec le directeur et le conseiller scolaire, qui sont généralement solidaires et toujours disponibles pour discuter des situations difficiles.


Faire face à des parents difficiles peut être l’un des aspects les plus difficiles de l’enseignement, mais lorsque cela fonctionne, cela peut être incroyablement gratifiant, pour les élèves comme pour les enseignants. Apprenez à identifier vos déclencheurs, ou les comportements de parents difficiles qui vous affectent vraiment émotionnellement, et concentrez-vous sur la mentalisation, ou voir les choses sous un angle différent. Établissez et maintenez des systèmes cohérents pour la communication avec les parents et sachez quand vous devez demander de l’aide pour faire face à un parent incontrôlable.


Articles Similaires