Fonction de la négociation collective

Publié le 20 janvier, 2024

Fonction de négociation collective

Dans cette leçon, nous explorerons la fonction de la négociation collective et les parties qu’elle sert. La négociation collective est un processus de groupe consistant à négocier des questions liées au travail dans l’attente d’un accord. La négociation ou la négociation se fait entre deux parties: l’employeur et les salariés. Les salariés sont représentés par une unité de négociation collective. Les employés forment un syndicat, qui est un groupe de travailleurs qui se regroupent pour protéger leurs droits.

Les syndicats et la direction ont recours à la négociation collective pour :

  • Régler les litiges et les griefs
  • Préserver les droits des salariés
  • Négocier les contrats, les salaires et les avantages sociaux
  • Assurer des conditions de travail sécuritaires et la sécurité du travail

Pour débloquer cette leçon, vous devez être membre d’


Processus de négociation collective

Le processus de négociation collective est simple. Les parties prépareront, discuteront, proposeront, négocieront ou négocieront et régleront. Prenons une visite à la compagnie maritime transatlantique de Lenny. Les employés de Lenny sont connus sous le nom de débardeurs. Ce sont des employés qui chargent et déchargent les navires. Les débardeurs font partie d’un grand syndicat appelé United Longshoremen of America. Lenny et ses employés sont en désaccord sur une augmentation de salaire. Lenny et le syndicat vont bientôt se rencontrer pour discuter de l’augmentation de salaire. Chaque partie suivra le processus de négociation collective pour négocier l’augmentation de salaire.

Dans la première étape – la préparation – une équipe de représentants est constituée pour représenter les deux parties. Au cours de cette étape, les deux groupes représentatifs prépareront les négociations. Selon le type de négociations, divers documents seront élaborés. Puisque Lenny et le syndicat négocient des augmentations de salaire, les parties apporteront des informations à l’appui pour renforcer leur argument. Par exemple, Lenny peut apporter un relevé de profits et pertes pour prouver qu’il ne peut pas se permettre des augmentations. Les représentants syndicaux peuvent apporter des données sur l’augmentation du coût de la vie, la preuve qu’une entreprise similaire rémunère ses employés à un taux plus élevé ou des données sur les taux de rémunération standard du secteur.

Dans l’étape suivante – discuter – les deux parties se réunissent dans un lieu neutre pour discuter des problèmes en jeu. Les parties sont généralement tenues de se réunir dans un lieu neutre pour éviter qu’une partie ne soit plus à l’aise ou ne bénéficie d’un système de soutien plus solide que l’autre. Une réunion sur les quais près de l’entreprise de Lenny serait peut-être dans le meilleur intérêt du syndicat, mais cela laisserait Lenny avec peu de partisans. Cela peut créer un environnement stressant et, dans le pire des cas, même hostile. Les parties doivent se réunir dans un lieu neutre, comme un déjeuner à proximité.

La troisième étape – proposer – implique qu’une ou les deux parties recommandent formellement une solution au problème en question. La proposition doit être rédigée dans une langue spécifique. Les débardeurs de Lenny veulent gagner 3,00 $ de plus de l’heure. Les représentants syndicaux doivent fournir à Lenny et à ses représentants le montant exact en dollars. Dans ce cas-ci, les représentants ont rédigé la proposition en incluant le montant en dollars.

Ensuite, les parties négocieront ou négocieront, ce qui implique de faire des offres et des contre-offres. Chaque partie présentera ses arguments en faveur de la solution. Les négociations entre Lenny et les représentants syndicaux ont été houleuses. Lenny a négocié une augmentation de 2,00 $ l’heure. Les représentants voulaient négocier 3,00 $ l’heure. Cela a duré plusieurs heures.

Enfin, les deux parties espèrent parvenir à un règlement ou à un accord sur la question qui est dans le meilleur intérêt des deux parties. Cependant, les deux parties ne parviennent pas toujours à s’entendre.


Toutes les négociations ne sont pas résolues. Si le syndicat n’est pas satisfait des négociations, les salariés peuvent se mettre en grève. Une grève est un arrêt de travail massif. Les employés refusent d’effectuer leur travail jusqu’à ce que leur problème soit résolu. Lorsque cela se produit, un tiers peut être appelé à intervenir dans les négociations.

Malheureusement, les débardeurs de Lenny se sont mis en grève. Ils arpentaient les quais avec des pancartes indiquant leur problème. Leur grève signifiait que les navires n’étaient ni chargés ni déchargés. Les importations et les exportations étaient au point mort.


Parfois, un arbitre est appelé à agir à titre de tiers pour aider au règlement. L’arbitre agit comme un facilitateur alternatif de résolution des conflits. Il existe deux manières de procéder: volontaire et involontaire.

Volontaire signifie que les deux parties acceptent de permettre à l’arbitre d’entendre les deux côtés du problème et de faire des suggestions de règlement. Cela signifie que les deux parties savaient qu’elles ne pourraient pas parvenir à une négociation. Ils ont accepté de permettre à un tiers de les écouter et de décider à leur place.

Involontaire signifie qu’une ou les deux parties n’ont pas accepté de permettre à un arbitre d’entendre la question. Un tribunal pourrait obliger les parties à permettre à un arbitre d’entendre la question. Cela se produit dans les cas où les problèmes sont trop complexes pour être résolus par les parties ou où les parties ne peuvent tout simplement pas s’entendre.

La décision de l’arbitre peut avoir un impact sur le règlement de deux manières : non contraignante et exécutoire.

Dans une décision non contraignante, la décision de l’arbitre est considérée comme consultative et n’est pas opposable à la ou aux parties. Cela signifie que l’arbitre donne simplement son avis sur le règlement et qu’il n’a en aucun cas aucun pouvoir juridique sur les parties. Avec une décision contraignante, la décision de l’arbitre est juridiquement contraignante et exécutoire. Cela signifie que la décision de l’arbitre doit être maintenue.

L’arrêt de travail à la compagnie maritime de Lenny a provoqué le chaos sur les quais. La nourriture se gâtait à bord des navires qui arrivaient. Les produits d’exportation étaient stockés dans des marchandises en attendant d’être acheminés vers leur destination. Ce fut un désastre. Le gouvernement local est intervenu et a exigé que les deux parties fassent appel à un arbitre pour les aider à régler les problèmes. En outre, le représentant du gouvernement a exigé un arbitrage obligatoire/contraignant. Cela signifiait que Lenny et les représentants syndicaux devaient permettre à un arbitre de prendre une décision contraignante ou exécutoire concernant l’augmentation de salaire. L’arbitre a décidé une augmentation de salaire de 2,75 $ l’heure.


En résumé, la négociation collective est un processus de groupe consistant à négocier des questions liées au travail dans l’attente d’aboutir à un accord. Les employés forment un syndicat, qui est un groupe de travailleurs qui se regroupent pour protéger leurs droits. L’employeur et le syndicat suivent le processus de négociation collective pour régler les problèmes. Le processus de négociation collective comporte plusieurs étapes. Chaque partie:

  • Préparez-vous en réunissant une équipe de représentants pour représenter les deux parties.
  • Discutez des problèmes en réunissant les deux parties dans un lieu neutre.
  • Proposez une solution en demandant à l’une ou aux deux parties de recommander formellement une solution au problème en question.
  • Négociez ou négociez en faisant des offres et des contre-offres.
  • Régler ou parvenir à un accord sur la question qui est dans le meilleur intérêt des deux parties.

Comme nous l’avons appris des négociations de Lenny, certaines questions ne sont pas faciles à résoudre. Parfois, les salariés se mettent en grève. Une grève est un arrêt de travail massif. Lorsque cela se produit, un arbitre est appelé à agir en tant que tiers et aidera au règlement. L’arbitre peut être amené volontairement ou non à régler le problème. Sa décision peut être soit non contraignante (une décision consultative), soit contraignante (une décision exécutoire).


Après avoir regardé cette leçon, vous devriez être capable de :

  • Identifier les étapes du processus de négociation collective
  • Expliquez ce qui se passe lorsqu’un problème n’est pas résolu aussi rapidement : se mettre en grève
  • Définir un arbitre et sa mission dans la négociation collective


Articles Similaires