Aperçu et exemples du marché de l’importation et de l’exportation Qu’est-ce qu’une importation et une exportation ?

Publié le 21 janvier, 2024

Importer et exporter

Qu’est-ce que l’importation et l’exportation? La définition de l’importation et de l’exportation fait référence à la logistique associée au commerce international. Une importation est l’achat d’un bien fabriqué dans un autre pays. Lorsqu’un pays étranger peut produire des biens plus efficacement et à moindre coût, l’économie locale envisagerait d’importer ces biens. Les importations équilibrent les besoins de production des différentes nations. Lorsque les consommateurs ont besoin d’un produit qui n’est pas fabriqué dans le pays, ils peuvent simplement l’importer. Au contraire, les exportations sont définies comme la vente d’un bien fabriqué localement sur un marché étranger. En général, les pays visent à exporter plus de biens qu’ils n’en importent. Cela est dû au fait que davantage d’exportations sont dirigées vers un pays qui produit plus qu’il ne consomme, ce qui constitue un facteur clé de la croissance économique.

La réalité selon laquelle la plupart des gens sont habitués à acheter des biens produits à l’échelle internationale témoigne du développement croissant de l’importation, de l’exportation et du commerce international en général. L’ensemble du concept de commerce international fait partie de la mondialisation, qui est l’étude de la manière dont les pays et les économies du monde deviennent interdépendants. Cette interdépendance est largement ancrée dans la notion d’avantage comparatif, et l’avantage comparatif repose sur la spécialisation. Lorsque les pays progressent rapidement dans la production d’un certain bien, ils commencent à s’y spécialiser. En se spécialisant dans ce domaine, ils peuvent potentiellement devenir meilleurs dans la production de ce bien qu’un autre pays spécialisé dans un autre bien. De tels développements encouragent rapidement les pays à capitaliser sur les progrès de chacun. Ils le font par voie d’échange. Lorsque la Suisse se spécialisera dans la production de chocolat et que l’Allemagne se spécialisera dans la construction automobile, il sera logique pour eux d’échanger leurs produits respectifs afin que tous deux puissent disposer de chocolats de classe mondiale et de voitures de qualité.

Les importations comprennent généralement des biens de consommation qui n’ont pas beaucoup de valeur en tant qu’actifs. Bien que les importations soient généralement considérées comme économiquement dégonflantes (entravant la croissance économique), elles peuvent néanmoins être utilisées stratégiquement pour contribuer à la croissance économique. Lorsqu’une économie réoriente sa politique d’importation des biens de consommation courants vers les investissements économiques, le facteur importation commence à jouer un rôle différent dans l’économie. Par exemple, un gouvernement limite l’importation de jouets tout en favorisant l’importation de capitaux commerciaux tels que les machines de production. Cela réduit immédiatement la quantité d’argent qui sort inutilement du système tout en entraînant une augmentation de la production nationale. L’augmentation de la production compense naturellement l’argent des importations qui a quitté le système. La mise en œuvre de stratégies comme celles-ci offre des opportunités illimitées dans la manière dont les importations et les exportations peuvent contribuer à la croissance économique.

Exemples d’importations et d’exportations

Un exemple hypothétique d’importation est l’achat par les États-Unis de jouets en provenance de Chine. Afin de fournir à leurs citoyens les jouets les plus abordables, les magasins pour enfants américains importent des jouets de Chine. Un exemple d’exportation se concentre autour du pétrole iranien. Dans une tentative de maximiser ses gains, l’Iran vend son pétrole sur le marché international et l’exporte vers d’autres pays comme les États-Unis, l’Angleterre et l’Allemagne.

Un exemple concret d’importations concerne les sanctions imposées au pétrole russe. Face au conflit politique, de nombreux pays ont décidé de cesser d’importer du pétrole russe. En matière d’exportation, le marché sud-africain des produits frais en est le meilleur exemple. D’énormes quantités d’agrumes sont exportées chaque année vers l’Europe. Ces quantités représentent ce que les agriculteurs sud-africains sont capables de produire de mieux.

Pour débloquer cette leçon, vous devez être membre d’


Principaux facteurs d’importations et d’exportations

Les principaux facteurs d’importations et d’exportations comprennent les taxes, les quotas, les droits de douane et les déficits commerciaux.

  • Impôts: Les impôts sont des sommes d’argent obligatoires que les citoyens et les entreprises doivent payer au gouvernement pour bénéficier des services publics. Lorsque des taxes élevées sont prélevées sur les importations et les exportations, les entreprises sont découragées de faire du commerce international. Cela fait des taxes l’un des principaux outils utilisés par les gouvernements pour réguler les entrées et sorties de produits dans un pays.
  • Quotas: Les quotas sont des limitations que les gouvernements imposent à l’importation ou à l’exportation d’un certain bien. Ils fonctionnent généralement dans des délais où la limitation s’applique à une durée spécifique. Les gouvernements mettent généralement en place des quotas en réponse à certaines situations économiques, comme une pénurie de blé ou de produits frais.
  • Tarifs: ceux-ci sont très similaires aux taxes dans la mesure où il s’agit de paiements supplémentaires versés au gouvernement lors de l’importation ou de l’exportation d’un produit. Les droits de douane sont généralement utilisés pour rendre les produits étrangers moins compétitifs.
  • Déficits commerciaux: Un déficit commercial se produit lorsqu’un pays importe plus qu’il n’exporte. Généralement, les pays tentent d’éviter les déficits car ils illustrent une perte de capital.


Le marché d’importation et le marché d’exportation influencent à la fois les marchés locaux et mondiaux. Les importations affaiblissent généralement les marchés locaux tout en soutenant les marchés mondiaux. Même si de nouveaux produits entrent dans l’économie, davantage d’argent est perdu. D’un autre côté, les exportations ont tendance à renforcer l’économie tout en évacuant les produits de qualité du marché local et en les vendant sur les marchés mondiaux.

L’avantage des importations et des exportations est l’efficacité. La rentabilité est le principal élément qui motive les consommateurs et les producteurs à importer et exporter des marchandises. Les consommateurs importent des produits parce qu’ils sont bon marché par rapport à l’achat local de ces mêmes produits. De même, les producteurs exportent leurs produits parce qu’ils peuvent les facturer plus cher sur les marchés étrangers. Les importations et les exportations sont des éléments fondamentaux de la mondialisation, et leur croissance est donc impérative pour l’interconnectivité des nations. En outre, il est important de considérer les défis des importations et des exportations. Concernant les importations, les économies perdent beaucoup d’argent lorsque leurs consommateurs achètent des biens à l’international. Même si des produits nouveaux et avancés entrent dans le pays, l’argent en sort. Pour qu’une économie puisse se développer avec succès, elle a besoin d’argent et non de produits importés. Concernant les exportations, bien qu’elles soient préférées aux importations, elles présentent néanmoins un certain degré d’inconvénient. Étant donné que les pays exportent normalement leurs produits de la plus haute qualité, la population locale se retrouve avec un choix de choix inférieur aux normes.

L’exemple susmentionné de la Russie et de son approvisionnement en pétrole est l’exemple parfait des défis liés aux importations et aux exportations. Les avantages du commerce international sont illustrés par la manière dont des pays européens comme l’Autriche et l’Allemagne peuvent acquérir en Chine des jouets à prix abordable pour les vendre à leurs consommateurs.


L’ importation d’un produit est définie par l’achat d’un produit fabriqué dans un pays étranger. Les pays importent des biens qui peuvent être produits plus efficacement et à moindre coût par un autre pays. Au contraire, l’ exportation d’un bien concerne la vente d’un bien fabriqué localement sur un marché étranger. Les facteurs qui influencent ces deux concepts comprennent les taxes, les quotas, les droits de douane et les déficits commerciaux. Les quotas sont des limites au nombre d’un produit spécifique qui peut être importé dans un pays pendant une période spécifique, tandis que les droits de douane sont une taxe sur les produits étrangers. Les droits de douane sont couramment utilisés pour rendre les produits étrangers moins compétitifs. Le déficit commercial se produit lorsque les importations dépassent les exportations. Enfin, les relations commerciales internationales entre la Russie, les pays européens et l’Afrique du Sud constituent de parfaits exemples d’importations et d’exportations.



Transcription vidéo

Les bases

Rencontrez Ellen. Elle est présidente d’un petit pays. L’électronique grand public est l’une des industries clés de son pays. En fait, elle est leader mondial dans la production de tablettes informatiques. Le pays d’Ellen est à la fois exportateur et importateur de marchandises. Une exportation est la vente de biens à un pays étranger, tandis qu’une importation est l’achat de produits manufacturés étrangers sur le marché intérieur de l’acheteur.

Le pays d’Ellen a exporté avec succès ses tablettes dans le monde entier, notamment au Canada, au Mexique, dans l’Union européenne, en Australie et dans plusieurs pays d’Asie. En revanche, le pays d’Ellen importe des pays asiatiques différents composants nécessaires à la fabrication de ses tablettes informatiques. Par conséquent, les pays importent souvent des biens qui peuvent être produits plus efficacement et à moindre coût par un autre pays et se concentrent sur la production et l’exportation des biens dans lesquels ils excellent dans la production.

Pourquoi c’est important

L’exportation et l’importation contribuent à la croissance des économies nationales et à l’expansion du marché mondial. Chaque pays est doté de certains avantages en termes de ressources et de compétences. Par exemple, certains pays sont riches en ressources naturelles, telles que les combustibles fossiles, le bois, les sols fertiles ou les métaux et minéraux précieux, tandis que d’autres pays manquent d’un grand nombre de ces ressources. En outre, certains pays disposent d’infrastructures, de systèmes éducatifs et de marchés de capitaux très développés qui leur permettent de se lancer dans des innovations manufacturières et technologiques complexes, alors que de nombreux pays ne le font pas.

Les importations sont importantes pour les entreprises et les consommateurs individuels. Des pays comme celui d’Ellen doivent souvent importer des biens qui ne sont pas facilement disponibles dans leur pays ou qui sont disponibles à moindre coût à l’étranger. Les consommateurs individuels bénéficient également des produits fabriqués localement avec des composants importés ainsi que d’autres produits importés dans le pays. Souvent, les produits importés offrent un meilleur prix ou davantage de choix aux consommateurs, ce qui contribue à accroître leur niveau de vie.

Les pays veulent être des exportateurs nets plutôt que des importateurs nets. Importer n’est pas nécessairement une mauvaise chose car cela nous donne accès à des ressources et à des produits importants qui ne seraient pas disponibles autrement ou à un coût moindre. Cependant, tout comme manger trop de bonbons, cela peut avoir de mauvaises conséquences. Si vous importez plus que vous n’exportez, plus d’argent sort du pays que n’en rentre via les ventes à l’exportation.

D’un autre côté, plus un pays exporte, plus l’activité économique intérieure est importante. Plus d’exportations signifie plus de production, d’emplois et de revenus. Si un pays est exportateur net, son produit intérieur brut augmente, qui correspond à la valeur totale des biens finis et des services qu’il produit au cours d’une période de temps donnée. En d’autres termes, les exportations nettes augmentent la richesse d’un pays.

Obstacles au commerce

Exporter n’est pas toujours une tâche facile. Le pays d’Ellen est souvent confronté à des barrières commerciales formelles et informelles qui entravent l’exportation de ses tablettes informatiques. Les barrières commerciales formelles sont des barrières au commerce intentionnellement créées dans le but exprès de rendre plus difficile pour un exportateur la vente de marchandises sur un marché étranger, tandis que les barrières commerciales informelles ne sont pas nécessairement créées pour entraver les importations de marchandises, mais ont pour effet de le faire.. Jetons un coup d’œil à certains des obstacles les plus répandus.

Le pays d’Ellen est souvent confronté à des barrières commerciales formelles. Une barrière courante est un tarif, qui est un type spécial de taxe imposé sur les marchandises importées dans un pays. Les droits de douane rendent souvent le bien importé plus cher que son équivalent national. Par exemple, un tarif imposé sur les tablettes de l’entreprise peut les rendre plus chères qu’une tablette domestique alors qu’elles auraient été moins chères si le tarif n’avait pas été imposé. Ainsi, des droits de douane sont souvent imposés pour protéger les entreprises nationales.

Le pays d’Ellen est souvent confronté à des quotas d’importation, qui limitent le nombre d’un produit spécifique pouvant être importé dans un pays pendant une période de temps spécifique. Par exemple, un pays voisin peut restreindre le nombre de comprimés importés du pays d’Ellen. Cela signifie qu’Ellen ne peut exporter qu’un nombre limité de tablettes vers ce pays. Parfois, un quota fixe sera imposé, ce qui constitue une limite absolue à la quantité des exportations. D’un autre côté, il arrive parfois qu’un pays impose une surtaxe tarifaire sur les importations dépassant un certain niveau.

Le pays d’Ellen est également confronté à des barrières commerciales informelles. Les barrières commerciales informelles peuvent inclure des normes de produits et des normes de santé et de sécurité. Un produit devra répondre à ces normes avant de pouvoir être vendu dans le pays.

Comptabilité du commerce

Les pays suivent les exportations sortantes et les importations entrantes. La balance des paiements (BOP) d’un pays est un enregistrement de toutes les transactions économiques entre un pays et tous les autres pays. Il enregistre toutes les importations et exportations. Par exemple, les États-Unis tiennent une balance des paiements enregistrant toutes les transactions entre eux et tous les autres pays avec lesquels ils effectuent des transactions. Si la balance des paiements est positive, cela signifie que plus d’argent entre dans le pays qu’il n’en sort. Si le solde est négatif, cela signifie qu’il y a plus d’argent qui sort du pays qu’il n’en entre.

La plus grande partie de la balance des paiements d’un pays est sa balance commerciale (BOT). Vous pouvez calculer la balance commerciale en soustrayant les importations du pays de ses exportations. Une balance commerciale négative signifie que le pays a un déficit commercial: la valeur de ses importations dépasse la valeur de ses exportations.

Résumé de la leçon

Passons en revue ce que nous avons appris. Les exportations sont des biens vendus sur un marché étranger, tandis que les importations sont des biens étrangers achetés sur un marché intérieur. Les exportations et les importations sont importantes pour le développement et la croissance des économies nationales, car tous les pays ne disposent pas des ressources et des compétences nécessaires pour produire certains biens et services. Néanmoins, les pays imposent des barrières commerciales, telles que des tarifs douaniers et des quotas d’importation, afin de protéger leurs industries nationales.

Les pays suivent avec diligence leurs transactions économiques avec d’autres pays dans leur balance des paiements (BOP). Une balance des paiements positive signifie que plus d’argent entre dans le pays qu’il n’en sort, et une balance des paiements négative signifie que plus d’argent sort qu’il n’entre. La balance commerciale d’un pays (BOT) est une composante de sa balance des paiements. et est déterminé en soustrayant ses importations de ses exportations. Si un pays importe plus qu’il n’exporte, il a un déficit commercial.

Résultats d’apprentissage

Après avoir terminé cette leçon, vous serez capable de :

  • Définir les importations et les exportations
  • Décrire quelques obstacles au commerce auxquels les pays sont confrontés
  • Expliquer en quoi consiste la balance des paiements d’un pays et ce qu’on entend par déficit commercial


Articles Similaires